• Tony Hoffmann

En garde à vue à Tunis pour une photo.

En garde à vue en Tunisie pour une photo.

Tout c’est passer un Dimanche, la semaine précédente nous avons dû ma femme et moi amené notre petit garçon à l’hôpital des enfants à Tunis, il a une infection urinaire ce qui a causer une grosse fièvre la nuit d'avant . Sur la route le paysage défilé et nous prenons pas tellement le temps de regarder autour de nous sauf lorsque nous arrivons à un feu tricolor à un endroit qui s’appelle BAB SAADOUN, cet endroit et juste devant l’hôpital d'enfant et il est tout simplement très beau visuellement, c’est un grand rond-point avec un édifice au milieu qui représente bien une porte d'où le nom BAB (qui veut dire porte en arabe). Lorsque j’attendais que le feu passe au vert je me suis dit c’est ici qu’il faut faire des photos et dans ma tête je me suis dit je passerai un soir car avec la circulation la nuit je ferai une photo sympa pour le blog.

1 semaine passe et notre petit garçon et soignée et je me dis « je vais aller faire la photo à l’endroit que j’avais vu la dernière fois » donc me voilà partie en voiture et bien sur ayant cassé mon téléphone je suis partie les mains vide et juste avec mon passeport et mon appareil photo. Une fois sur place j’observe bien les lieus et le meilleur endroit pour réaliser cette photo et de me poster en haut en devant de l’hôpital face au rond point , je sors mon matériel, je mets tout en place puis je commence à faire mes réglages et une fois mes réglages fait deux personnes viennent me voir et me demandent si j’ai une autorisation de faire des photos, je leur répond que non car je ne savaient pas que pour prendre des voitures dans un rond point il fallait une autorisation. Ma phrase juste terminée les personnes me demande mes papiers d’identité et en même temps il me pose des questions (que fait tu ici, pourquoi tu fis une photo ici, est ce que tu es musulmanes et quand je leur réponds et que je leur dis que je suis musulman et français il demande des suivre immédiatement . Une des deux personnes prend mon permis va dans une pièce et me demande de rester dehors (pour ne pas écouter ce qu'elle dit au téléphone) et me demande d’attendre le chef de la sécurité qui va juste me faire signer une formalité et l’affaire et fini je pourrai rentrer chez moi, sauf que cela se passe d'une tout autre façon, les personnes présentes appel un chef qui vient et me pose exactement les mêmes questions que ses collègues précédemment , que fait tu ici, pourquoi tu fais des photos, est ce que tu es musulman ects…) cette même personne me répéter sans cesse le chef va venir il en a pour 5 minutes pas plus, je m’excuse et tralala et tralala et en même temps je trouve bizarre que tout d'un coup il se mettent a fermer les portes avec un cadenas et demande à ce que plus personne ne rentre par cette issue .

15 minutes après la police arrivent sur les lieux et me demandent de les suivre car nous allons au poste pour répondre à quelques questions, je leur explique que j’ai une voiture et me dise que ce n'est pas grave et qu’un collègue à eux va monter en voiture avec moi. Une fois arriver au poste il me laisse en bas tout seul avec un gardien devant la porte quia un jolie fusil dans les main et me demande d'attendre que l’un des chefs de la police vienne pour me poser des questions sur le pourquoi je suis en Tunisie depuis combien de temps ects… quand je lui dis que je suis ici depuis 2 mois le policier commencé à me parler du jihad il me demande si ma femme à la burc

a ects… tout d’un coup j’ai compris qu'enfaîte-il penser tenir un pseudo terroriste qui venait repérer les lieus, j’ai appris ensuite qu'a côté de l’endroit où je faisais la photo il y avait le ministère de la santé (un bâtiment où rien et écrit dessus et encore moins un panneau signalant l’interdiction de faire des photos.) après avoir vu plusieurs chefs de la police et répondu aux questions de tout le monde il m’amène dans un bureau et me pose quelques questions sur mes parents, sur mon travail en France et au bout de 4 heures ils me rendent mes papiers et me laissent partir comme si de rien étaient. Il faut savoir qu'en Tunisie pour toute activité ou l’image peut être utilisée une autorisation et obligatoire . Les services de police sont resté très corrects avec moi, très poli sans aucun geste déplacer, nous avons la preuve qu'en Tunisie ils travaillent beaucoup sur la sécurité de la population et de ces touristes, je pense avoir fait

la mauvaise photo au mauvais endroit (est sans autorisation).

#gardeàvue #Tunisie #photos

172 vues